• Un tueur sans trace

    Un tueur sans trace

     

    Le Lieutenant Marston entra dans la pièce en compagnie de son supérieur. Au milieu de celle-ci se trouvait un cadavre pendu par une corde attachée à une poutre. La pièce était propre et bien rangée, il n’y avait aucune trace de lutte. Le supérieur du Lieutenant Marston dit d’un air vexé :

    « Encore l’un des nôtres, ça n’en finit plus….
    -La même chose que pour les trois précédents ?
    -En effet, toutes les entrées étaient verrouillées, rien n’a été volé et ses proches affirment qu’il n’avait aucune raison de faire cela…
    -Peut-être mais tout indique qu’il s’agit d’un suicide, on ne peut pas le nier
    -Un suicide ?! Oh non, croyez-moi, c’est un meurtre maquillé en suicide, Marston. Réfléchissez ! C’est le quatrième qui meurt de la même façon chez nous et le quinzième si l’on compte les secteurs alentour et qui sait combien il y en a eu à l’échelle nationale !
    -Vous n’allez tout de même pas me dire que vous croyez qu’il s’agit d’un tueur en série, c’est absurde !
    -Non j’en suis sur ! Mon instinct me dit qu’il y a un homme ou une femme derrière tout ça et je compte bien découvrir qui est ce mystérieux « Souffle ».
    -« Souffle » ?
    -« Le Souffle », c’est comme ça qu’est appelée la personne qui fait tout ceci, je vous l’ai dit, il y a eu des dizaines de cadavres d’agents de police retrouvés mort dans tout le pays, officiers comme généraux. Si on l’appelle de cette façon, c’est parce qu’il ne laisse aucune traces ni empreintes. Il est même absent de toutes les caméras de surveillances…Rien de rien ! De plus les Généraux étaient souvent en sécurité mais cela n’a rien empêché. Les bâtiments étaient gardés et doté d’alarmes ultras sophistiquées, mais malgré tout ça, il passait sans se faire repérer. Ce que vous voyez ici, il l’a fait plus d’une trentaine de fois! 
    -Vous devenez parano, je suis d’accord pour dire que cela n’est pas qu’une simple coïncidence, mais de là à imaginer un tueur indétectable, capable de commettre ses méfaits sans laisser de trace, votre imagination vous entraine loin…
    -Faites comme vous voulez Marston, mais moi je me méfie de tout ça. »


    Malgré l’acharnement du supérieur de Marston, l’affaire finit par être classée comme un suicide. Deux semaines plus tard, le Lieutenant Marston fut amené sur une scène de crime similaire, mais cette fois-ci, le pendu n’était autre que son supérieur. Il en fut choqué et commença alors à s’intéresser de plus près à celui qu’on appelait « Le Souffle ». Cependant, il commença à s’inquiéter, il avait le sentiment d’être sa prochaine victime. Il loua un appartement se situant  au douzième étage d’un immeuble dont l’entrée était surveillée par des caméras et engagea même un homme pour surveiller sa porte d’entrée la nuit. Désormais, il gardait toujours son arme avec lui, préférant jouer la sécurité. « Le Souffle » était devenu son principal centre d’intérêt, il ne cessait de consulter les dossiers liés au suicide des agents, mais rien ne lui permettait d’avoir le moindre indice sur ce criminel. Il passait ses nuits sur les dossiers ou sur son écran d’ordinateur à chercher tout ce qu’il pouvait, mais rien. Un soir pendant ses recherches, il se leva et marcha jusqu’à la cuisine avant de boire un verre d’eau. Alors qu’il repartait vers son ordinateur, il sentit une corde se serrer autour de son cou. Il était là. C’était lui, Marston le savait. C’était « Le Souffle ». Le lieutenant, tenta de retenir la corde, il n’étouffait pas totalement mais il finirait par mourir s’il ne faisait rien. Il arriva à peine à murmurer quand il demanda :
    « Mais qui es-tu ? »
    Le lieutenant ne sentait même pas de présence derrière lui, juste la corde qui se serrait autour de son cou. Une voix se fit entendre pour lui répondre :
    « Cela fait plusieurs jours que tu te poses la question, tu n’as toujours pas un début de réponse ? Qu’as-tu appris de mes débuts, de ma naissance ? »
    Marston répondit de façon encore plus faible qu’avant :
    « Trois suicides….Trois jours….pareil…
    -Oui, t’as bien appris la leçon ! Trois suicides de trois agents en trois jours, les uns après les autres, et dans les mêmes circonstances….Ça a engendré des rumeurs n’est-ce pas ? Des légendes ! Tu l’as toi-même dit à ton supérieur, il devenait parano. Et toi ? Regardes comment tu as évolué depuis...Tu passes tes soirées à me chercher, tu t’es enfermé en sécurité, tu joues à un double jeu en faisant croire à ton entourage que tu n’es pas inquiet mais c’est faux...tu es devenu aussi paranoïaque que les autres. Alors tu connais la réponse maintenant, tu sais qui je suis ? »
    Le lieutenant Marston réalisa la chose et il répondit, déconcerté, dans un murmure à peine audible :
    « Tu es…
    -Eh oui Marston, je suis ta propre folie, ta paranoïa, tu t’es tué tout seul. »
    Le lieutenant Marston rendit son dernier souffle, son cœur s’arrêta. Il venait de mourir pendu comme les autres. On retrouva son corps le lendemain matin. L’enquête fut classée en suicide comme les précédentes, mais une rumeur circula, laissant entendre qu’il s’agissait de l’acte d’un criminel impossible à attraper. On l’appelait « Le Souffle »

     

    Only Human

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Kichnifou Profil de Kichnifou
    Dimanche 17 Mars 2013 à 00:24

    Le soufle risque de tout emporter sur son passage.

    Encore une fois, les mêmes remarques que d'habitude : Suprenant, imprévisible, agréable.

    En plus de tous ces critères, je t'en rajoute un autre qui est la polyvalence. Tu touches à tout, toutes les situations, contextes, lieux et types de personnes.

    Même en sachant qu'une baffe m'attend à la fin, je me l'a prend quand même. Et, au risque de paraître maso, j'aime ça :p
    Sérieusement, c'est vraiment très bon, j'en veux encore. Tes histoires sont courtes, mais assez longues pour transmettre ce qu'il faut.

    D'autant plus qu'à chaque fois ça se lit très facilement :)

    2
    OnlyHuman Profil de OnlyHuman
    Dimanche 17 Mars 2013 à 14:05

    Ouais je crois bien ^^

    oui je touches à tout et à tout le monde (euh.....)

    oui t'aime qu'on te frappe cochonne vas ! x)

    Merci de ton commentaire et content que ça te plaise =)

    3
    Seshat
    Dimanche 17 Mars 2013 à 21:10

    Waouh, un nouveau style... une nouvelle policière, je ne m'y attendais pas du tout. D'ailleurs, voilà un autre de tes talents : c'est celui, pour nous lecteur, d'être supris à la fois dans ton histoire, mais aussi entre tes histoires, puisque nous ne savons pas à l'avance ce que tu nous réserves, c'est super !!

    Toujours aussi bien écrit, une chute non prévisible pour ma part, bravo !!

    En plus, fait exprès ou pas, tu es en plein dans l'actualité de ces derniers jours 

    Hâte, comme toujours, de voir ce que tu nous prépares... nouvelle suivante et nouveau concept 

     

    4
    OnlyHuman Profil de OnlyHuman
    Dimanche 17 Mars 2013 à 23:09

    nouveau style ici mais pas pour moi, j'ai début mes débuts d'écriture taté le domaine policier et c'est le plus dur avec le récits historique je trouve (vu qu'il faut toujours rester réaliste)

    Dans l'actualité ? Je ne savais pas =O

    pas sur d'un nouveau concept ^^
    merci et content que ça te plaise =)

    5
    Valkyros Profil de Valkyros
    Jeudi 21 Mars 2013 à 22:13

    Lieutenant "Marston". Référence à Red Dead Redemption, je crois? ;) Sinon comme d'habitude, la chute est une baffe inévitable, même si on peut si attendre. C'est très bien écrit... Que dire d'autres. :)

    6
    OnlyHuman Profil de OnlyHuman
    Jeudi 21 Mars 2013 à 22:15

    Je m'en suis inspiré certes mais pas forcément référence non ^^
    Le nom Marston est plutot courant en fait (comme le nom Parker, sans pour autant faire référence à Spiderman ^^ )

    En tout cas content qu'elle t'as plu =)
    merci de ton commentaire =D

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :