• Top 5 des moments les plus triste dans les JV

    Mon top 5 des moments les plus triste dans les JV


    Le jeu-vidéo se permet de plus en plus de s’approprier les codes du cinéma, un scénario travaillé, des personnages à forte personnalité et caractère, des ambiances poussées et des univers marquant. Tout cela fait que l’on est plus en immersion, on ne se contente pas de jouer, on vit une véritable aventure dans laquelle on va ressentir joie, peine, peur ou même fierté. C’est donc pour cela que j’ai décidé de faire un top des moments que j’ai trouvé le plus triste, il est évident que c’est un « classement » personnel et que donc vous aurez sûrement mis d’autres jeux ou d’autrex scènes. C’est justement parce que chacun aura eu différentes expériences qu’il est intéressant d’en discuter, faites votre propre top par exemple ! Je tiens à prévenir cependant, il est clair que cela va SPOIL pas mal de moment important, donc si vous n’avez pas fait les jeux concernés ,évitez de lire, sinon bonne lecture ^_^

    Numéro 5 : Jak 3

    On découvrait dans le second épisode que lorsque Jak était enfant, il avait été envoyé dans le passé afin d’être prêt à affronter son époque, une fois arrivé à l’âge adulte. C’est donc logique que dans cet épisode on découvre qu’il n’a jamais connu ses parents, enfin surtout son père d’après lui. Le roi du village de Spargus, Damas, nous déclare que son fils serait disparu dans la guerre contre les Metalheads. Forcément on découvre ce qu’on supposait, Jak est le fils de Damas, ce qu’il découvre lorsque celui-ci mourant lui donne le collier de son fils (donc du Jak enfant) en lui demandant de le retrouver. Damas ne sera donc jamais la vérité, tandis que Jak découvre qui est son père lorsque celui-ci meurt. C’est une très belle scène, seulement elle aurait pu être mieux travaillée et c’est pourquoi elle se retrouve si basse dans le top.

    (En VO sorry ^^')        

    Numéro 4 : Dark Souls

    Il y a beaucoup de Boss dans Dark Souls mais certains sont plus marquant que d’autres. Ce fut le cas pour Sif le Grand Loup Gris. Lorsqu’on le voit pour la première fois on le trouve magnifique, il est sublime et épique à se battre avec son épée brillante entre ses crocs. La musique qui accompagne le combat est aussi splendide avec des passages fort et doux à la fois. Un Boss incroyable contre lequel on résiste, on trouve ce Loup presque admirable mais malgré tout on lutte contre lui. Au point qu’il finit par boiter, il bouge beaucoup moins vite et à moins de force. On comprend que ce Loup si beau, si majestueux est en train de mourir et ce de notre faute. C’est vraiment un Boss qu’on a de la peine à achever mais il n’y a pas d’autre choix, il faut qu’il meure malheureusement. Réussir à nous faire regretter d’avoir vaincu un Boss, c’est très fort et c’est pourquoi ce passage mérite sa place dans ce top.



    Numéro 3 : Batman : Arkham City

    Depuis le début, on sait que le Joker est mourant, celui-ci nous a gentiment empoissonné avec sa maladie afin d’être sûr qu’on trouve l’antidote à sa place. On finit par le trouver, on se soigne et le Joker tellement pressé d’en avoir nous attaque, ce qui fait que l’antidote tombe à terre, le Joker est condamné et finit par mourir. Batman ressort avec le corps du Joker dans les bras. Déjà cette scène est triste et symbolique à la fois, on sait que Batman n’as jamais voulu la mort du Joker et nous non plus. Qu’est-ce Batman sans le Joker après-tout… Mais les développeurs se sont dit que ce n’était pas assez et ont rendu ça plus malsain. Durant le générique de fin, on découvre un message audio du Joker qui date de 3 heures avant sa mort et on entend alors un Joker mourant nous chantait « Only You ». Et comme à dit Batman : Malgré tout ce qu’il a fait, on l’aurait sauvé.



    Numéro 2 : Silent Hill : Shattered Memories

    Une nuit de neige, un accident de voiture et voilà que notre fille Cheryl a disparu. Mauvaise nuit pour Harry Mason qui va passer son temps à essayer de la retrouver. Au fil du jeu, Harry découvre que tout ce qu’il semblait savoir est faux comme son adresse par exemple. De plus, il voit des créatures et des choses que seul lui semble voir dans cette ville glacée et ce sans jamais retrouvé sa fille. Notre conclusion est claire, Harry n’as jamais su accepter la mort de sa fille et imagine tout cela dans son esprit torturé par la mort de cette dernière. Vint alors la fin du jeu où l’on découvre que l’on avait tout faux et qu’on avait pensé les choses à l’envers. Ce n’est pas Harry qui ne s’est jamais remis de la mort de sa fille…c’est sa fille qui ne s’est jamais remise de la mort de son père. Cette dernière (désormais ado) l’imaginait donc affronter des monstres dans le but de la sauver mais son père ne viendra jamais la sauver. Une scène appuyée par une musique géniale qui nous met les larmes aux yeux. Cette scène est très puissante est pourtant elle n’est que seconde, voyons pourquoi…



    Numéro 1 : The Walking Dead (By Telltales Games)

    Alors que Lee était emmené par un policier pour avoir tué quelqu’un, la voiture de police finit par avoir un accident après avoir heurté quelqu’un (décidément c’est une mode chez les héros). Lee découvre rapidement que ça ne tourne plus rond dans ce monde et se fait attaquer par des zombies. Il parvient à se réfugier dans une maison, il va découvrir que cette maison est celle de Clémentine, une petite fille de huit ans restée seule sans ses parents partis en voyage avant que ça dégénère et probablement mort là-bas. Lee conscient de cela décide de prendre la fillette sous son aile, une vraie complicité va se créer entre l’homme et la fillette, une complicité encore plus forte car celle-ci va dépendre de nos choix tout au long de l’aventure, faisant qu’on va s’investir à fond dans cette relation afin de protéger Clémentine. Tout au long de l’aventure, Lee vas prendre soin de Clémentine comme il le peut, en lui apprenant à manier un pistolet par exemple, tel un père protégeant sa fille. Lee fait tellement attention à la petite qu’il ne fait plus attention à lui-même et finit par se faire mordre, se condamnant. Il partage ses derniers instants avec une Clémentine en larmes, tout comme nous, c’est la fin d’une relation qui était très forte, désormais Clémentine sera seule à devoir survivre. Lorsqu’un jeu vous oblige à réellement vous investir dans une relation aussi forte entre deux perso pour finalement la brisée aussi tragiquement, ça vous donne réellement un coup sentimental, les développeurs savaient parfaitement ce qu’ils faisaient dès le début, ils ont parfaitement travaillé la relation entre les deux perso afin qu’elle nous paraisse naturelle, humaine et aussi personnelle. Pour ces raisons, cette scène mérite complètement la première place.




    Le jeu vidéo est un art au même titre que le cinéma, la littérature et le théâtre, malheureusement ce n’est pas encore  vu comme tel par tout le monde. Comme je l’ai dit, parfois on ne fait pas que jouer, on vit une aventure et c’est pour toutes ces aventures que ma passion reste. J’espère que ce top ou cette chronique vous aura plu bien qu’elle soit un peu hors-sujet par rapport au reste du blog mais après tout, deux passions peuvent bien se rencontrer non ? J’en ferai probablement d’autres, ça me plaît bien ! Sur ce je vous remercie de votre lecture et à la prochaine fois !

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :