• Maison de Vacances forcés

    Maison de Vacances forcés




    Adeline se réveilla soudainement, avant même d’avoir ouvert les yeux elle avait senti que quelque chose n’était pas normal. Lorsqu’elle regarda autour, elle comprit rapidement qu’elle n’était pas dans sa chambre. Elle remarqua qu’elle avait dormi habillé, par contre elle n’avait aucune idée d’où et de comment elle se trouvait là. La jeune femme se leva et observa la chambre, elle était meublée simplement avec une grande armoire vide, une étagère sur lesquels reposaient plusieurs livres et un grand miroir. La pièce était éclairée par une lampe incrustée dans le plafond, mais elle ne vit aucun interrupteur permettant de l’éteindre, c’est alors qu’elle entendit du bruit dans une pièce voisine. Elle sortit dans ce qui semblait être la cuisine, où un homme fouillait les placards assidûment. Adeline lui demanda :

    « Qui êtes-vous ? »


    L’homme fut surpris et il rétorqua :


    « Vous qui êtes-vous ?  Ou est-ce qu’on est ?!
    -Je..je n’en sais rien, je pensais que vous vous le sauriez…
    -Et pourquoi je saurais ça moi ? C’est vous qui m’avez emmené ici !
    -Je n’ai rien fait, je vous le jure. Moi-même je ne sais pas ce que je fais là. »


    L’homme sembla juger les dires d’Adeline et finit par annoncer plus calmement :


    « Je m’appelle Guillaume
    -Moi c’est Adeline
    -Aidez-moi à essayer de trouver une clé, il y une grande porte là-bas mais j’arrive pas à l’ouvrir. »


    Adeline se dirigea à l’endroit qu’indiquait l’homme, effectivement il y avait une porte vitrée qui semblait donnée sur un long couloir menant à l’extérieur. La jeune femme vit une autre chambre, vu que le lit semblait défait elle pensa que c’est là que Guillaume s’était réveillé. Elle revint dans la cuisine, et interrogea l’homme :


    « À votre avis pourquoi on est ici ?
    -Je n’en sais rien et si vous me posez la question vous aussi je suppose…
    -Oui mais je trouve ça étrange, on nous enlèvera et on nous enfermera dans une maison tout confort, avec des chambres meublées, une cuisine remplie de nourriture…et là il y a même une piscine. »


    La jeune femme venait effectivement de remarquer la grande piscine ainsi que le jacuzzi présent dans la pièce voisine. Elle décida de visiter l’endroit plus en détail, une autre pièce était une sorte de salle de repos avec des fauteuils, des poufs et des hamacs et enfin il y avait une grande pièce garde-robes remplie d’un nombre incalculable de vêtements en tout genre.  Entre les deux chambres il y avait une magnifique salle de bain spacieuse. Il n’y avait aucune vitre nulle part, tout était éclairé par des lampes. La jeune alla prendre une nouvelle tenue, partit dans la salle de bain et ferma à clé le temps de se laver. Lorsqu’elle revint en maillot de bain, elle plongea directement dans la grande piscine, l’eau était à température idéale. L’homme la regarda d’un air irrité :


    « Vous voulez pas m’aider hein…
    -Je ne pense pas que les personnes qui nous ont mis ici sont assez idiotes pour y avoir laissé la clé, alors en attendant autant profiter du lieu… »


    L’homme se laissa convaincre et partit se changer également avant de plonger. La journée passa calmement tandis qu’Adeline et Guillaume restèrent à se reposer,  le soir la jeune femme se proposa pour préparer le repas. Dans les placards et les frigos il y avait pour tous les gouts et en grande quantité. Puis vint ce qui sembla être la nuit, chacun souhaita bonne nuit à l’autre et alla se coucher. La jeune femme avait finit par comprendre que les lumières marchaient à détecteur de mouvements, ainsi elle resta allongée dans son lit et la lumière s’éteignit la laissant s’endormir. Le lendemain elle remarqua que les aliments qu’elle avait pris la veille avait rajouté dans la cuisine, de plus sa tenue ainsi que celle de Guillaume avaient été lavés et reposaient désormais sur la table. Ce dernier arriva rapidement dans la cuisine et regarda autour de lui :


    « Oh…je croyais que c’était nos ravisseurs
    -Désolé de te décevoir, mais il semblerait qu’ils sont passé cette nuit »


    Elle désigna la pile de linge lavé, Guillaume répondit :


    « Cette on ferait mieux de rester réveillé alors, afin de ne pas les louper »


    Adeline approuva l’idée et ils mangèrent pour le petit déjeuner. La journée fut calme, les deux personnes discutaient entre elles, profitaient de la piscine, dormait ou lisaient un livre. La nuit arriva ils se cachèrent dans un coin, guettant le moindre mouvement. Rien ni personne ne passa, Adeline finit par s’endormir laissant Guillaume faire le guet. Le lendemain celui-ci déclara qu’il avait finit par s’endormir également, de nouveau le linge utilisé la veille avait étés laver et les aliments remplacés. Les jours défilèrent se ressemblant les uns les autres, désormais Adeline et Guillaume n’avait plus espoir de croiser leur ravisseur, ils restaient à profiter des lieux en attendant de voir ce qui se passerait. L’homme et la femme avait finit par sympathiser, discutant plus en profondeur de leur vie, ils finirent par se rapprocher un peu plus. Adeline ignorait si c’était le fait d’être enfermée mais elle trouvait Guillaume adorable et avait des sentiments envers lui et il semblait que ce dernier les partager. La jeune femme avait arrêté de compter mais cela devait maintenant faire près d’un mois qu’elle se trouvait ici, ce soir-là elle s’endormit en compagnie de Guillaume comme elle le faisait depuis quelque temps. Le lendemain lorsqu’elle se réveilla elle fut surprise, elle était de retour chez elle sans aucune explication. Aucune trace de Guillaume, elle se retrouvait dans son appartement toute seule. Tout d’abord elle crut à un rêve, mais en regardant ses vêtements, des habits qu’elle avait pris là-bas, elle su que tout cela avait bel et bien était réel. Elle s’interrogea, se demanda pourquoi elle avait subi tout ça, au final elle ne le saurait jamais, son regret fut qu’elle ne verrait sans doute plus Guillaume mais elle ne l’oublierait jamais.

    Ailleurs sur la planète, dans une maison isolée du reste du monde, sur une ile au milieu de l’océan, un homme était assis à la table de la cuisine. Il était occupé de réfléchir, la dernière expérience était un bon succès en soi mais la jeune femme n’était pas totalement ce qu’il recherchait. D’un coup il entendit du bruit non loin, rapidement il remit la chaise en place et se mit à chercher frénétiquement dans l’un des placards. Lorsqu’une jeune femme arriva et lui demanda qui il était, il joua son rôle habituel mais finit par avouer :


    « Je m’appelle Guillaume »

     

    PS : Il est vrai que j'aurai pu mieux détaillé les journées, donner plus de détails sur les persos etc...mais je voulais pas faire un long récit juste pour exposer l'idée principale qui en ressort ^^'



    Only Human.

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :