• La souffrance d'aimer

    La souffrance d’aimer.


    « Merci de m’avoir raccompagné Greg
    -Oh il n’y a pas de quoi, c’est normal.
    -T’es un chouette ami tu sais
    -Oh euh…merci »
    Greg observait son amie Jessica qui lui souriait, celle-ci ajouta en rentrant :
    « Allez au revoir, à la prochaine
    -Oui à la prochaine »
    La jeune femme referma la porte et Greg commença à marcher vers sa voiture, pensif. Il souffrait intérieurement mais ne laissait rien apparaître. Il était amoureux de Jessica bien qu’il sût que ce n’était pas le cas réciproquement.

    Cette nuit-là, une fois couché, il pensa encore à elle, comme toutes les nuits. Il la revoyait sourire, ce sourire si craquant qu’il appréciait tant chez elle et ses yeux verts si beaux, on pouvait voir la gentillesse de la jeune fille au travers de la brillance de ces pupilles. Il rêva qu’il tenait sa main, geste anodin qui pourtant le rempli d’une joie intense, ce simple geste représentait une union impossible dans la réalité. Son rêve continua, désormais il serrait la jeune femme dans ses bras, il sentait le souffle de cette dernière sur son épaule. Il passa sa main entre les cheveux de la jeune femme, ces cheveux si doux et si fin, le brun de ses cheveux lui allait si bien. Il passa de nombreuses fois ses doigts au travers de la coiffure de la jeune femme, c’était si agréable de pouvoir faire cela qu’il en profitant autant qu’il le pouvait. Son autre main était posée sur les hanches de la demoiselle, bien qu’il sache qu’il pourrait descendre plus bas, cela lui suffisait. Rien que de savoir qu’il serrait la jeune femme dans ses bras était une chose merveilleuse. Puis la jeune femme l’observa, avec son sourire si charmeur et vint alors un baiser. Cette fois-ci il ne sentit aucune sensation, il se contentait d’assister à la scène comme s’il était une autre personne qui observait la scène. Un baiser sensuel qui pourtant ne lui procurer aucun plaisir, au contraire il se sentait mal. Greg ouvrit les yeux, des larmes coulaient sur son visage.

    Il savait que cela était illusoire et que ça lui faisait mal mais il ne pouvait s’en empêcher. Il ne savait pas expliquer pourquoi il aimait la jeune femme, il appréciait beaucoup de choses chez elle mais pour autant il n’arrivait à mettre aucun mot assez correct pour expliquer ce qu’il ressentait. Cela le faisait tellement souffrir que parfois il souhaitât ne plus avoir de contact avec Jessica, jusqu’à l’oublier, qu’elle sorte de sa vie et de son esprit mais cette idée lui faisait tout aussi mal au cœur. La jeune femme était si géniale à ses yeux que ne plus lui parler, la voir ou l’entendre serait encore plus douloureux, il n’y avait aucune bonne solution. Il n’espérait rien dans sa relation avec Jessica, il savait à quoi s’en tenir, il n’avait qu’à attendre que cela passe et se résolve de soi-même. En attendant, il préférait souffrir de la présence de la jeune femme, plutôt que de l’absence de cette dernière, il était sûr de son choix même si ce n’était pas spécialement le bon. Il finit par s’endormir, laissant son esprit se reposer jusqu’au lendemain.

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :