• La carte bleue

    La carte bleue

     

    Je marchai dans le train demandant aux personnes présentes de me montrer leur billet ou titre de transport, je m’appelle Sabine et je suis contrôleuse. A l’extérieur des compartiments, un beau soleil nous accompagnait en ce début de printemps. J’arrivai dans le dernier compartiment du train, sans explication, j’avais l’étrange impression qu’il faisait plus froid qu’avant et même plus sombre.

    Il n’y avait qu’un homme, assis à un endroit pour quatre personnes avec une petite table entre les sièges. L’homme avait l’air assez âgé, dans la cinquantaine sûrement. Il était vêtu d’un pantalon et d’une veste noire, sur le siège à coté de lui, il y avait une petite valise en bois et posé sur celle-ci un haut-de-forme noir. Il avait également des lunettes de soleil sur lui et une canne à ses pieds, je supposai donc qu’il devait être aveugle, jusqu’à ce qu’il regarda dans ma direction. Il m’observait, sans être intrigué par ma présence, je m’approchai alors de lui et lui demanda avec politesse :


    « Pouvez-vous me montre votre billet s’il vous plaît ? »


    L’homme tendit sa main droite vers les sièges face à lui, et il me demanda avec une voix caverneuse :


    « Pouvez-vous vous asseoir s’il vous plaît ? J’aimerais vous parler. »


    Je m’approchai alors et m’assise comme il me l’avait demandé. Je remarquai alors qu’il avait la peau sur les os, il était également d’une pâleur inquiétante. Il prit la valise sur ses genoux, en prenant soin de ne pas abimer son chapeau, puis il l’ouvrit et en sortit ce qui semblait être une carte. C’était un bout de papier plastifié, rectangulaire et d’une couleur bleue que je n’avais jamais vu. Il la déposa soigneusement sur la table, comme-ci il avait peur de la brisée, puis il leva la tête vers moi et m’expliqua :


    « J’aimerais que vous preniez ceci avec vous, gardez là sur vous personnes d’autres ne doit savoir que vous l’avez. Gardez là jusqu’au terminus de ce train, une fois là-bas descendait et attendez, quelqu’un viendra la récupérer pour vous. »


    Je répondis interloquer :


    « Qu’est-ce que… ? »


    Mais l’homme me coupa, continuant ses explications tandis que le train s’arrêtait à l’une des gares par laquelle nous passions :


    « Quant à moi je descends ici, n’oubliez pas, personne ne doit savoir que vous l’avez avec vous. »


    Il se leva, prit ses affaires avec lui et sortit du train, je le suivis voulant le rattraper pour savoir ce qu’était cette histoire mais il était plus rapide que je ne le pensais. J’arrivai à l’extérieur du train et le vis, il marchait droit devant lui sans se retournait. Tandis que je continuais d’observer l’homme partir au loin, j’entendis quelqu’un parlait sur ma radio :


    « Ben alors Sabine, il y a un problème ? »


    Je saisis l’appareil et répondis rapidement :


    « Non non ce n’est rien Didier on va pouvoir repartir. »


    Je sifflai pour signaler qu’il ne fallait plus descendre ou monter dans le train, avant de rentrer dans le compartiment. La carte était toujours là, posée sur la table, brillant au soleil. Je décidai de la prendre et la mis dans la poche de ma veste. Je retournai auprès de Didier, le conducteur, tout en gardant en tête l’image de l’homme que je venais de rencontrer. Arrivée dans la cabine, je me servis un café tandis que Didier me demanda :


    « Pourquoi t’as mis autant de temps à la gare ?
    -J’avais la tête dans les nuages excuses-moi
    -Ok mais fait gaffe, faut pas qu’on soit en retard non plus. »


    Je sortis discrètement la carte de ma poche et l’observai, mais elle ne m’apprit rien de plus. Que pouvait représenter ce bout de papier bleuté, pourquoi toute cette mascarade pour un bout de papier ? Je demandai alors à Didier tout en ayant l’esprit ailleurs :


    « Dans combien de temps on arrive à la gare terminus ?
    -Dans approximativement cinq heures. Pourquoi tu es si pressée que cela ?
    -Non c’était juste pour savoir. »


    Dans cinq heures j’allais avoir les réponses à mes questions. Lorsqu’on approcha de la gare terminus j’étais partagé entre le soulagement et le stress. D’un côté cette histoire serait bientôt fini mais de l’autre qu’allai-je apprendre de tout ça ? J’attendis que les passagers sortent avant de descendre à mon tour sur le quai, guettant la personne qui pourrait venir chercher cette carte. C’est alors qu’une voix dans mon dos se fit entendre :


    « Bonsoir Madame. »


    Je me retournai vers l’homme qui venait de me parler et fût surprise de ma vision. Il ressemblait presque à celui que j’avais rencontré dans le train, il avait les mêmes vêtements mais était visiblement plus jeune et plus grand. Il était également plus en chair et beaucoup moins pâle que la personne qui m’avait donné la carte. Le jeune homme me demanda alors :


    « J’imagine que vous avez quelque chose pour moi. »


    Ce n’était même pas une question, mais une affirmation. Je sortis alors la petite carte bleue de ma poche. Il la prit dans sa main et elle changea instantanément de couleur pour devenir une carte verte, cela sans aucune explication. Il ouvrit également une valise en bois et déposa la carte désormais verte à l’intérieur. Cette fois-ci je vis le contenu de la valise en bois, à l’intérieur une dizaine, voir une vingtaine de cartes bleues étaient disposées dans leurs étuis, seule la mienne était verte. L’homme commençait à s’éloigner mais je le rattrapai et lui demanda :


    « Qu’est-ce que ça signifie ? Qu’est-ce que ça représente cette carte ? »


    L’homme m’observait et souria, il fronçait légèrement les sourcils lui donnant un air malsain et me répondit d’un ton sadique :


    « Disons que cela représente désormais cinq heures de votre vie. »

     

    Only Human

    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Nourimane Profil de Nourimane
    Vendredi 5 Avril 2013 à 23:22

    J'aime =D
    D'autant plus que c'est bien dans l'esprit étrange de Chair de poule comme tu me l'avais dit alors je ne peux qu'aprécier.

    Bonne continuation M.CSA ^^

    2
    OnlyHuman Profil de OnlyHuman
    Vendredi 5 Avril 2013 à 23:30

    Merci Nouri ! =)

    Je savais que tu allais apprécier cette histoire, en effet c'est le même esprit ^^

    3
    Kichnifou Profil de Kichnifou
    Mercredi 10 Avril 2013 à 18:34

    Oulala nom d'un chien xD

    C'est excellent , je prend toujours autant de plaisir à lire ces nouvelles.

    Tu nous diriges dans une situation banale, commune (ce qui est bien d'ailleurs puisque cela nous rappelle des situations que l'on a déjà vécu, comme ici être dans un train), puis tu nous emmènes de plus en plus vers un but qui semble être de l'ordre du fantastique.

    On sait qu'on va arriver à un moment où une phrase va nous sauter à la figure pour nous ouvrir les yeux. En fait, on se retrouve dans le même état d'imcompréhension que la protagoniste, et j'adore ça.

    Après, on ne comprend pas forcément tout, et puis je suppose qu'il faut se faire sa propre conclusion sur ce que cela représentait. Même si j'aime bien interpréter ce que je lis, j'avoue préférer avoir la réponse à mes questions en fin de récit, et ne pas rester sur ma fin.
    Attention, ce n'est pas parce-que je dis ça qu'il faut que tu changes ta façon de faire, non non continue, car malgré tout c'est plaisant parfois de devoir réfléchir. Je te conseil juste simplement de ne pas le faire absolument tout le temps, sinon cela pourrait faire penser que tu joue la carte de la facilité, tu comprends ? ^^

    [SPOIL]

    Si je devais interpréter ce que j'ai lu, alors j'ai deux propositions :

    - Je dirais que cette carte retranscrit les moments où dans la vie on attend quelque chose sans jamais rien avoir au final, et qu'au contraire il faut plutôt profiter du moment présent au liieu de perdre son temps.

    - Seconde option, toutes les heures de la vie d'une personne ayant utilisée la carte sont transférées à d'autres personnes, mais je ne sais dans quel but (rallonger la durée de vie peut-être), ce qui justifierai au passage que la sienne est verte (ce qui veut dire qu'il reste des heures non utilisées sur la carte) et que les autres soient bleus (signifiant qu'elles ont déjà été "vidées")

    [/SPOIL]

    Une très bonne nouvelle de ta part Only, qui m'a fait pas mal réfléchir.
    Bravo pour ces sompteuses idées !

    4
    OnlyHuman Profil de OnlyHuman
    Mercredi 10 Avril 2013 à 21:03

    un joli pavé ^^

    Les situations les plus banales sont souvent celle qui sont les plus facile à manier pour entrer dans cette dimension étrange présente dans mes recits =p

    Oui en effet chacun son interprétation même si je t'avouerai que je me suis inspiré d'un "personnage" ou d'un genre de personnage fort connu et utilisé mais je n'en dirais pas plus :X
    Non je compte bien varié avec des récits qui ont une conclusion claire =)

    Content que ça t'ai plu et merci de ton commentaire =)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :